Menu




Diminuer la taille du texte
Partager

​Frontières, 59 èmes Journées d'automne 2023


​Frontières. Cartographies mentales, franchissements créatifs

Réservez vos dates : 17-18 novembre 2023 
LIEU : INHA, 2 rue Vivienne, Paris 75002
 
Argument
S’il existe bien un mot frontière, c’est celui d’art-thérapie, avec toutes ses ambiguïtés — synthèse ou oxymore ? Cartes et territoires ne manquent pas, aussi bien du côté de la psychopathologie de l’expression, avec les délires de Opicinius de Canistris, les cartes de Deligny, les cartographes de l’Art Brut, que du côté de l’art, tout le Map Art, l’exposition « Magiciens de la Terre », Michel Houellebecq… L’histoire n’y échappe pas depuis les limes des Romains contre les Barbares ou Saturne le dieu des arpenteurs, jusqu’à l’actualité avec les guerres et les migrants. 
Mais les frontières ne sont pas que spatiales, elles sont aussi temporelles et socioculturelles. Quant à la psychanalyse, elle s’est construite en topiques à l’intérieur même de la vie psychique. Quel est donc le rapport du sujet à la frontière : ligne de défense ou d’expansion, lieu d’échange ou de conflit ? Quelle serait son essence, sa nécessité, son besoin ? Utile ou néfaste ? 
L’atelier de création, de thérapie, a aussi ses frontières, qui ne sont pas que physiques mais aussi fonctionnelles, posant la question du cadre. Ouvert ou fermé, quelle est la part de ce dispositif dans la mobilisation de l’énergie, l’émergence d’un imaginaire, le retour pour une réflexion sur le soi ? 
Comment aider les art-thérapeutes à travers la parcellisation des pratiques et des théories ? Quelles démarcations préserver entre les objectifs thérapeutiques et l’action culturelle, les indications de la pathologie et les extensions au bien-être ? Quelles limites imposées par l’éthique et la déontologie ?
L’histoire de l’art et la muséologie ont évolué en modifiant leurs approches en interne, l’art-thérapie tente de même, mais pour les frontières reste toujours le problème de respecter l’identité d’origine pour préserver la sécurité du travail, de se penser pour devenir singulier et novateur. On connaît les effets de la mondialisation et les reproches actuels aux Lumières qui, dans l’espoir de progrès universel, ont mené à la réaction. Nos musées sont aujourd’hui à l’heure de la restitution. Les frontières ont certainement une raison d’être à respecter pour l’expression de la diversité des modes de pensée, à travers des échanges bienveillants et non conquérants.

Dr François Granier 
Président de la SFPE-AT

RENSEIGNEMENTS
Ghislaine Reillanne
SFPEA-AT

Programme & objectifs de la formation

A diffuser sans modération !
 
intervenants_frontières.pdf Intervenants Frontières  (152.03 Ko)
programme_fontieres_pour_depliant_corrige_3.pdf Programme Fontieres  (144.27 Ko)
depliant_frontiere_corrige.pdf Dépliant Frontières  (590.1 Ko)
objectifs_de_formation_corrige.pdf Objectifs de formation  (139.44 Ko)

​Frontières, 59 èmes Journées d'automne 2023

Inscriptions en présentiel ou en visio

Inscriptions EN LIGNE
 
Présentiel Tarif avec revue Zoom Etudiants*
Individuel 130 € 30 € (50 € avec revue) 10 € (25 € avec revue)
Membre SFPEAT, chômeurs * 80 € 30 €  (50 € avec revue )  
Formation continue* 400 €    
 
(Déclaration d’activité de la SFPE-AT N° 11 75 49392 75.  Cette déclaration ne vaut pas agrément de l'État.)
Toutes nos Journées sont certifiées Qualiopi.
  • Inscriptions par CHÈQUE via le bulletin ci-dessous :

Soutiens

​Frontières, 59 èmes Journées d'automne 2023
Le Fonds de dotation Entreprendre pour aider  soutient généreusement les publications de la SFPE-AT.

L’École pratique des Hautes études et Histara nous accueillent à l'INHA  (Institut national de l'histoire de l'art).

Dans le prolongement des Journées



Présentation | Journées | Vidéos de nos Journées

Inscription à la newsletter